Youououuu Invité!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Présentation de votre personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Creeks
conseiller municipal


Sexe : Masculin

Village : Azincourt
Messages : 75


MessageSujet: [RP] Présentation de votre personnage   Mer 20 Avr - 20:13

Présentation RP / IG de votre personnage

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celdric
conseiller municipal
avatar

Sexe : Masculin

Village : Azincourt
Messages : 6


MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   Jeu 21 Avr - 12:41

Je l'ai voulu, ils l'ont fait... donc je m'y colle. Rolling Eyes

Présentation de Celdric

Qui est Celdric? Celdric est né et à grandi à Azincourt, il y est passé par de très nombreuses étapes au cours de sa vie qui l'ont amené à maturité, et aujourd'hui il est ce qu'il est.

Alors d'abord physiquement, Celdric est grand. Très grand même, pour l'époque : 6 pieds et 2 pouces. Il est fort aussi, très fort : une vie entière consacrée à la forge, la guerre et la soule l'a sculpté.
Il est le fils d'un soldat anglais venu à Azincourt durant l'opération de brigandage que l'on connait sous le nom de la "Bataille des Trente", et que même certains parmi les plus anciens d'Azincourt ont oublié. Quand à sa mère... disons pour faire simple que c'était une demoiselle assez bien faite qui donnait de la joie contre rémunération, et qui ne se refusa pas à un archer écossais avec les poches bien pleines des fruits de sa rapine. Sauf que cette fois, elle conçut un enfant.

Au cours de sa vie, Celdric a eu de multiples visages :

On l'a connu jeune homme silencieux et asocial, traumatisé par les circonstances de sa conception et son enfance passée dans une maison close, grand pêcheur (de poisson hein! attention au "ê" ) devant l'éternel, fuyant gargotes et tavernes...

On l'a connu citoyen bien intégré, forgeron talentueux et pilier de taverne, assoiffé de reconnaissance et d'amitié...

On l'a connu jeune conseiller municipale, responsable de la filière maïs (eh oui, à l'époque où Azincourt comptait presque 400 habitants et il y avait un conseillé par métier ^^), souleur émérite, capitaine de l'équipe des Souleurs Anonymes, invincible et invaincu, dict "le Stratège"...

On l'a connu soldat des Saintes Armées de l'Eglise Aristotélicienne Romaine, dignitaire d'un ordre militaire et religieux, toujours sur les routes pour une escorte ou un croisade, heureux d'avoir trouvé en ses frères d'armes une famille de substitution...

On l'a connu bourgmestre d'Azincourt, mégalomane sur les bords mais adulé par tous, Divin Empereur de Tout l'Univers Connu et Inconnu (c'est à dire "d'Azincourt" ^^), quoique toujours aussi dégouté par la politique...

Et maintenant on le connait diacre d'Azincourt, croyant parmi les croyants, habité par la foi d'Aristote jusqu'au bout des poils de la barbe, grand baptiseur devant l'Eternel et marieur enthousiaste.

Mais cela, ce n'est que la pointe de l'iceberg. C'est la vie visible de Celdric.

Car il a aussi été amoureux, plusieurs fois ; tantôt frileux, tantôt ardent ; toujours déçu ou décevant, toujours fidèle et toujours puceaux. Jusqu'à ce qu'il trouve la douce sérénité de l'amour d'Aristote et qu'il s'y plonge sans retenue.

Car il a aussi été enfant, et que cet enfant vit toujours et espère encore connaitre un jour ce père qui ne le connait pas. Et il espère pouvoir un jour pardonner sa mère, quoiqu'il ne sache pas trop pourquoi il lui en veut.

Car on l'a aussi et surtout connu grand absent des moments importants, très souvent (trop souvent?) vautré dans les brumes d'interminables retraites spirituelles, visité par des visions mystiques qui un jour bientôt rythmeront chaque instant de sa vie et qui influencent déjà nombre de ces décisions. Chacune de ses retraites s'est marquée par un réveil douloureux, lorsqu'il a fallu apprendre la mort des certains amis, la départ d'autre, l'abandon de certains... Car à chaque fois tout change, mais rarement en mieux... trop rarement.

Mais Celdric a l'espoir chevillé à l'âme car il a la foi chevillée au coeur.

Celdric est vieux, avant l'heure. Très vieux dans son âme, mais jeune dans son coeur. Et grand buveur : ça aide ^^

Mais attention à ce qu'il ne soit pas ivre : Il tient très mal l'alcool.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Violette
conseiller municipal
avatar

Sexe : Masculin

Village : Azincourt
Messages : 82


MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   Ven 22 Avr - 12:31

[Je sais que je suis pas un Ancien, mais bon on demande, je fais...]

Alors je me présente : Sergent Benjamin dit la Violette pour le Guet d'Artois.

Je suis né en Normandie, mais ai émigré en Artois et à Azincourt dès la mort de mon père. Lui était d'ici. Ancien moine défroqué, celui-ci avait préféré changé de coin pour m'élever moi, son fils. Il m'a appris à lire, écrire et compter.

Arrivé en Artois, après avoir prouvé que je désirai vraiment devenir Artésien, je me suis engagé dans le Guet, où je sers maintenant et encore depuis quelque temps.

Personne calme qui ne s'énerve pas facilement, mais, quand je craque, peux devenir très violent. J'ai tendance dans ses périodes à abuser de ma hache.

Chronologie informative :

Décembre 1458 : Cela fait deux mois que je suis arrivé à Azincourt (Comté d'Artois). Je travaille pour le Comté dans la mine d'or. Le travail est dur, mais cela paie bien.

J'attends ma naturalisation en tant qu'Artésien. J'espère que tout va bien se passer.

31 décembre 1458 : on vient de m'apporter mon certificat du guet me reconnaissant comme Artésien. Je suis content, la nouvelle année va bien commencer.

Février 1459 : Je suis aspirant au Guet pour la ville d'Azincourt. Les cours ont commencé, je travaille pour réussir.

11 février 1459 : Je viens d'avoir le résultat de mon examen. Je suis nommé Sergent du Guet pour la ville d'Azincourt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Labreck
conseiller municipal
avatar

Sexe : Masculin

Village : Azincourt (ancien amiénois)
Messages : 50


MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   Dim 19 Fév - 10:15

[Même si je suis pas le joueur qui s'implique le plus dans la vie de son village, ça m'arrive un peu, aussi bien présenté le personnage]

Charles Labrèche, connu surtout sous le surnom de Labreck est un homme d'environ 25 ans (26 ans en 1460), relativement grand (1m 85), à la chevelure en bataille et rousse. Il est né officiellement au Poitou, du fait de sa famille voyageuse, mais est de sang artésien et réside en Artois depuis ses 16 ans [naissance ing en Artois].

Ses deux parents sont décédés depuis quelques années et Labreck est enfant unique.


Ayant résidé en premier et surtout à Amiens, il s'enrôle vers l'âge de 22 ans dans l'Ost et y poursuit une carrière depuis ce temps. Il est un archer accomplit et n'aime guère les épées. Ses connaissances en tactique et stratégies lui proviennent d'une riche lecture pendant le début de sa vingtaine. Et de l'expérience qu'il a acquit depuis.

Homme scrupuleux, honnête et droit. Il est dédicacé à l'Artois. Sous sa cuirasse réside encore un cœur de poète, mais son devoir et les temps difficiles le force à rester pragmatique. Mieux vaut éviter de prendre son sens de l'humour mauvais et ses sarcasmes de façon personnel.


Faits plus actuels:

Il est lieutenant à l'Ost, rattaché au fort d'Azincourt depuis la destruction d'Amiens. La fin de l'année 1459 et le début de l'année 1460 le voit très impliqué dans la politique artésiennes et dans la défense du comté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilotwings
conseiller municipal
avatar

Sexe : Masculin

Village : Azincourt
Messages : 1186


MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   Sam 28 Sep - 21:53

Pilotwings Shatteneger, dict "le jeune", vit le jour à ’Eisleben en Basse-Saxe. En tant que premier fils du tailleur et tisserand Jürgen Shatteneger et d’'Adèle von Pfalzel, il reçu son nom en l'’honneur de celui du grand-père de son père : le valeureux Pilotwingz Schattenjäger d'Ellan Vannin.

Bien qu'’étant le fils d’'un artisan aisé, Pilotwings fut éloigné très tôt des autres enfants de la petite bourgeoisie saxonne. Il apprit de son père l'art de monter à cheval, à de bander son arc et à manier le couteau. Il appris comment chasser le daim et traquer le sanglier, parcourant les épaisses forets du Rhin en compagnie de son père et de ses frères. Ainsi en a voulu la règle du Schattenjäger depuis l'aube des temps.

Sa mère, qui était l'’une des rares femmes du village à savoir lire l'alphabet, lui communiqua son amour pour la lecture et lui enseigna l’'art de la rhétorique. Il appris très jeune à déchiffrer les runes viking ’et l'alphabet grec. Il recopiait sur des dizaines de parchemins les anciennes légendes de ses ancêtres les Vikingar. Son père les avait entendus de son père qui les avait reçu de son propre père. Il écrivit l'histoire de la lointaine Ellan Vannin et raconta comment les Vikingar de Norvège prirent l'île aux celtes d'Irlande. Retranscrit l’épopée du "Gloriosus Kalama", navire à trois mats armé par la couronne de Norvège, sur lequel avait servit son arrière grand père.

" [ En l'an de grâce 1362, les roys scandinaves de Norvège, de Suède et du Danemark envoyèrent plusieurs navires chargés d'armes et de vivres à la rescousse de leurs lointains cousins, les Rus de Kiev, car ces derniers étaient assiégés par la "Horde d'Or" du Grand Khan d'Asie et en lutte contre les nombreux princes slaves de la région lituanienne.

Mais un marchand anglois offrit tant d'or au capitaine et à ses officiers, qu'il détourna la cargaison du navire à l'usage du roy Edward III Plantagenêt d'Angleterre qui assiégeait la ville françoise de Calais : les armes fondues pour aider les Rus de Kiev à combattre les armées les barbares d'Asie allaient finalement être utilisées par les troupes anglaises contre des civils français ! Ayant eu vent de cette infamie, c'est le timonier du Gloriosus Kalama (Nikolai Flamberg de son vrai nom) qui organisa la mutinerie qui ne s'acheva que lorsque le capitaine et ses officiers corrompus furent tous passé par le fil de l'épée, et leurs corps jetés par dessus bord. Ainsi finissaient toujours ceux qui bafouait la parole des Vikingar.

La flotte angloise prit immédiatement la navire en chasse ; sans espoir de salut, le timonier, que ses ennemis anglois avaient désormais surnommé Pilot Wingz, fit s’échouer le navire dans la Baie de Dollar en Mer du Nord. La légende raconte ensuite que Nikolai Flamberg changea de nombreuse fois d'identité et de résidence, car il se savait sans cesse traqué par les hommes d'Edward III Plantagenêt. Mais toujours dans le pays saxon, l'on entendait à nouveau parler de sa valeur car sans cesse il tuait un nouveau vampire ou un loup-garou quand les hommes lui demandait son aide. Et partout das le pays saxon, les hommes et les femmes apprirent à l'aimer le considérèrent comme l'un des leurs ; et il devint leur "Schattenjäger" : leur "Chasseur des Ombres". ] "

Adèle, la mère de Pilotwings, était réputée pour sa piété et pour son amour de la lecture. Elle enseignait parfois les règles difficile de l'alphabet aux couturières de l'’atelier de son époux (avec le consentement bienveillant de ce dernier), puis à d'autres femmes du village si elles le désiraient. Vinrent ensuite de nombreux hommes qui souhaitaient aussi aussi apprendre à lire et à écrire, ou simplement pour l'écouter lire les recueilles de contes du patrimoine germanique de Grimm et d’'Andersen, les nouvelles des nouvelles des pays voisins, et surtout, la Vulgate de Saint Jérôme, traduite du latin vers l'allemand par un mayençais connu sous le nom de Johannes Gutenberg.

Maître Jürgen et dame Adèle avaient aussi recueilli une jeune servante andalouse. De culture raffinée, elle qui faisait l'’office de table et le service de bouche. Jemila Bint Tarik Al Katib Al Gharnati était une fille honnête dont la famille avait du subir les nombreuses exactions des soldats aragonais et castillans qui grignotaient peu à peu le petit Emirat de Grenade. Capturée, puis vendue comme esclave aux moments les plus sanglants de la "Reconquista" espagnole, seul le Très Haut sait par quel miracle elle se retrouva à Eisleben ! Elle aimait beaucoup les histoires de dame Adèle, notamment c'elle ou une jeune fille blonde aux cheveux bouclés rencontrait trois gros gentils ours. Au contraire, elle n'’appréciait que modérément la Vulgate de Saint Jérôme. Adèle lui enseigna aussi l’'alphabet, et croyez moi, il n'’est pas aisé d’écrire ces noms étrangers en caractères latins !

Mais la jeune femme attira bientôt l’'attention d'’un ecclésiastique ; un veille homme aigri par le célibat forcé des prêtres. La jolie Jemila fût bientôt l'objet du harcèlement de cet homme qui, faute d'avoir réussi à atteindre ses objectifs, fit tout ce qu'il pouvait pour lui nuire. La jeune andalouse trouva refuge auprès de sa maîtresse lui confia ses peines. Alors, les époux Shatteneger mirent l'’évêque d’'Eisleben en procès. Maître Jürgen plaida brillamment auprès du tribunal du Duc d'’Ettin, et obtint une condamnation pour mauvaises moeurs. Tout les notables du village étaient venus confirmer son témoignage et le soutenir. Quelque jours après, Jürgen fût retrouvé dans son atelier, une dague empoissonné dans le dos. L'assassin et son poison avait eu raison d'un Schattenjäger.

Moins de trois semaines après, Jemila Bint Tarik de Grenade fût convoqué par le Tribunal de l'Inquisition et déclarée hérétique, la pauvre femme fût ensuite condamnée à mort pour pratique de magie noire. Dame Adèle fût aussi condamnée à passer l'épreuve du "Teste" afin de se racheter auprès du Très Haut.

Pour l'Eglise romaine, le "Teste" consiste à jeter une femme pieds et poings liés dans une rivière ; si la malheureuse survit, c'est la preuve incontestable que c'est une sorcière, et qu'elle a pactisé avec les San Nom pour maîtriser l'’élément de l’'eau, donc elle finira brûlée vivante sur un bûcher. Dans le cas du décès de la femme (ce qui est toujours la possibilité la plus probable, vu qu'elle est garrottée aux mais et aux pieds), l'église romaine reconnait s'être trompée, et l'absout de ses péchés devant le Très Haut. Le "Teste" reste une pratique encore très courante de nos jours au Saint Empire Romain Germanique.

Le 22 octobre de l'an de grâce 1454, soit le jour même ou Johannes Gutenberg fît sortir son édition finale de la "Vulgate" de Saint Jérôme, Le tout nouvellement nommé archevêque de Magdebourg (l'ancien évêque d’'Eisleben, celui là même dont Jemila eu à subir le harcèlement quelques mois auparavant) déclara hérétique Adèle de Pfalzel et sa jeune protégée andalouse au nom du tribunal de l'inquisition, et en présence du Duc d'Ettin en personne. Les deux femmes furent garrottées et jetée dans la Saale (un affluent de l'Elbe). Par la suite, tous les membre de la famille Shatteneger furent excommuniés de facto et in absentia, officiellement pour avoir favorisé la propagation de la Vulgate de Saint Jérôme en langue allemande (en réalité, l'église de Rome voyait d'un très mauvais oeil que l'ont ait encouragé l’apprentissage de la lecture aux paysans et roturiers). La maison familiale fût pillée, les champs expropriés, le bétail dispersé ... Même l'atelier de tissage de maître Jürgen fût complètement saccagé.

Non content d’'avoir détruit et ruiné une famille honnête, Albrecht Binder von Schraplau, le désormais tout puissant archevêque de Magdebourg imposa une dîme très élevée à payer à tous les habitants de Saxe-Anhalt, notamment sur le commerce de la bière. C'est lui qui fût chargé par l’Eglise de Rome de superviser la collecte de l'’impôt et de terminer la construction de la cathédrale de Magdebourg.

C'’est ainsi que Pilotwings devint un homme chassé et traqué. En désespoir de cause, il quitta la région de nuit, malgré les mercenaires et les dogues lancés à ses trousse. Le dernier des Shatteneger s’éloigna de la Basse Saxe et des fiefs du Duc d’'Ettin pour tenter de rallier royaume voisin de France voisin. Malheureusement, le voyageur fut assailli par Klaus Störtebeker et sa troupe de brigands : les "Chauve-Souris", et laissé pour mort à un croisement de chemins appelé Campement de la Pierre Plate, juste devant l'une des portes de la ville d'Azincourt, en Artois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherine
Admin
avatar

Sexe : Féminin

Village : Azincourt
Messages : 444


MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   Dim 7 Déc - 19:09

Wahou Pilot! J'ai presque peur de me présenter maintenant! Smile

---------------------------------

*** Tribun depuis Février 1463 ***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Présentation de votre personnage   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Présentation de votre personnage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [HRP] Forum :: Forum-
Sauter vers: